29 janvier 2017

Boeuf bourguignon

Comment cela il n'y avait pas encore de recette de Boeuf Bourguignon sur le blog ? Bon c'est vrai, il va falloir que j'agrandisse la section des grands classiques de la cuisine française.

C'est surtout en automne/hiver comme beaucoup d'entre nous je pense que je cuisine des bons petits plats mijotés ou pour plusieurs jours etc...
Tout simplement car ils me rappellent les plats que ma grand-mère servait elle aussi en période froide (boeuf bourguignon, choucroute, coq au vin, raclette, pot au feu, vol au vent, poule au pot etc...) car l'été elle passait beaucoup moins de temps en cuisine.

Il faut dire que je ne me souviens pas d'un weekend sans que l'on soit invités dans la famille ou que celle-ci vienne à la maison autour d'un bon déjeuner ou dîner dont les effluves se baladant dans toute la maison dès l'après-midi, mais je vous l'ai déjà dit c'est grace à ma mamie, ma 2ème maman que j'ai commencé à prendre goût à la cuisine, à travers ses traditions, son partage, sa générosité et son foyer si chaleureux.

Cependant,  parmi les plats cités précédemment, je ne l'ai vu  que très rarement cuisiner du boeuf bourguignon, allez savoir pourquoi. Mais cette cuisine familiale me fait remonter pleins de souvenirs en mémoire surtout que maintenant, c'est quand elle vient avec mon grand-père chez nous que j'ai le plaisir de lui concocter de délicieuses recettes. 

Je vous livre ici ma recette fétiche, dont je me sers depuis des années avec quelques petites modifications personnelles et qui est ma favorite, trouvée il y a fort fort longtemps dans un joli petit livre de recettes de grands classiques.


Ingrédients : (pour 4 à 6 personnes)

2 cuillères à soupe d'huile de tournesol
80 gr de beurre
175 gr de lardons fumés
900 gr à (1kg200 selon le nombre de convives) de boeuf à bourguignon coupé en morceaux de 5 cm
2 grosses gousses d'ail, hachées
2 petites carottes, pelées et coupées en dés
1 poireau coupé en 2, rincé et émincé
1  bel oignon jaune, finement haché
2 cuillères à soupe de farine
sel et poivre
350 ml de vin rouge de Bourgogne
500 ml de bouillon de boeuf
1 cuillère à soupe de concentré de tomates
1 bouquet garni du commerce OU fait maison composé de : 2 brins de persil de persil plat, 2 brins de thym frais et 2 feuilles de laurier, noués avec un morceau de céleri.
12 oignons grelots, pelés (je les prends surgelés)
12 champignons de Paris, frais
persil plat haché, en garniture


Préparation :

Dans une cocotte en fonte, chauffez 1 cuillère à soupe d'huile et 30 gr de beurre à feu moyen, ajoutez la viande et faire revenir jusqu'à ce qu'elle soit dorée. Transférez sur une assiette et réservez. Retirez la matière grasse restante dans la cocote puis, ajoutez les lardons et faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Egouttez sur du papier absorbant en laissant 2 cuillères à soupe de matière grasse dans la cocotte.

Au besoin, rajoutez la 2ème cuillère à soupe d'huile. Ajoutez l'ail, les carottes, le poireau et l'oignon et faire revenir jusqu'à ce que l'oignon soit tendre. Saupoudrez de farine, saler et poivrer. faire revenir encore 2 minutes.

Mouillez avec le vin et du bouillon., incorporez le concentré de tomates et ajoutez le bouquet garni. Portez à ébullition sans cesser de remuer, ajoutez le boeuf et les lardons, et mouiller avec le bouillon restant de sorte que le tout soit couvert de liquide. Porter lentement à ébullition, couvrir et cuire au four préchauffé 2 heures à 150°C (th.5).

Dans une poêle, chauffer 30 gr de beurre à feu moyen à vif, ajouter les oignons grelots et faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Retirez de la poêle et répéter l'opération avec les champignons et le beurre restant. Ajoutez les oignons grelots et les champignons dans la cocotte et cuire encore 30 minutes, jusqu'à ce que le boeuf soit très tendre.
Plus cela cuit et meilleur c'est comme on dit ! Si vous veniez à manquer de liquide en cours de cuisson, rajoutez un peu de bouillon. Jetez le bouquet garni, rectifiez l'assaisonnement et parsemez de persil ciselé. Servir accompagné de pain frais.


Nous servons ici généralement ce plat avec des spätzle (oui, on fait se rencontrer la Bourgogne et l'Alsace, on est comme ça chez nous !). Vous pouvez l'accompagner d'autres pâtes longues, de pommes de terres vapeur, riz, tout simplement du bon pain ou autre à votre convenance.

Les champignons et les oignons sont revenus à la poêle avant de les ajouter à la cocotte pour donner un petit gout en plus et éviter un surplus d'eau. Je dois vous avouer que j'omet parfois cette étape en les mettant directement dans la cocotte et je prolonge la cuisson.

Ce plat peut très bien se préparer la veille et vous n'aurez qu'à le réchauffer le lendemain.
Sachez qu'il se congèle très bien aussi. Habituellement je met le reste dans un sac zip et hop à plat dans le congélateur.




1 commentaire:

Gratinez a dit…

Humm, ça doit être délicieux !