Accéder au contenu principal

Vin d'Oranges

Envie d'un bon appéritif maison et de saison ? le vin d'oranges se boit comme du petit lait. A consommer avec modération.
 

Ingrédients : ( pour environ 3 litres de vin d'oranges )
  • 3 bouteilles de 0.75 cl d'un bon rosé
  • 25 cl  d'alcool blanc à 40°C (genre vodka , alcool pour fruits, ou alcool à 90°C ramené à 40°C en coupant avec de l'eau comme je le fais)
  • 500 g de sucre fin
  • 3 grosses oranges
  • 1 citron
  • 1 gousse de vanille ou graines de vanille
  • 1 baton de cannelle
  • 4 clous de girofle

Préparation :

Prélever les zestes des oranges et du citron.
Mettre dans une bonbonne  ou un grand saladier (que vous recouvrirez de film étirable pour fermer) le vin rosé, le sucre, les grains de vanille, la cannelle, l'alcool.
Prélever les zestes des fruits puis, couper ces derniers en quartiers et piquer les oranges de clous de girofle. Mettre les zestes et les fruits avec le reste des ingrédients.
Mélangez le tout, filmer ou fermer votre récipient et laisser macérer 2 mois dans un endroit frais et sec.
Au bout de ce temps passer la préparation au chinois ou étamine, presser les fruits pour sortir le jus, filtrer bien le tout.

Il ne vous reste plus qu'à mettre en bouteille pour votre consommation personnelle ou pour offrir comme moi  à Noël dans vos paniers gourmands.


Servir très frais en appéritif.


Vous pouvez remplacer les oranges par des oranges amères. Mettre du vin rouge ou blanc à la place du rosé et rajouter 1 étoile de badiane.

Bonne dégustation !

Commentaires

Cette semaine vous aimez :

Käsekuchen ou Tarte au fromage blanc Alsacienne

Bonjour à toi chère lectrice ou cher lecteur ! J'espère que ça va bien par ces belles journées ensoleillées mais bien bien froides (En mode Hygge !). Si tu me suis sur Facebook ou Instagram, tu sais que je t'ai promis cette recette "Dans la semaine" il y a déjà 2 semaines O.M.G  ! J'espère que tu ne me tiendra pas rigueur de ce retard, j'ai eu des problèmes avec ma connexion internet.... Pour me faire pardonner, je prévois de publier une autre recette avant dimanche  minuit (Si, si promis, tu verra !) ;)
Le Käsekuchen ou Tarte au fromage blanc à l'Alsacienne ou encore notre cheesecake de l'Est, c'est aussi une bonne partie de mon enfance pour le goûter ou alors comme dîner car mamie ne le faisait pas très sucré. (Oui ! Tu n'a jamais mangé de crêpes pour le diner ou un bol de céréales ou un "Breakfast for dinner" ? Non ? J'assume totalement) et bien parfois c'était ça chez nous (papy, mamie et moi) et même parfois du clafoutis …

Gâteau Edelweiss

Pour mes 28 ans cette année, j'ai fait un de mes gâteau préféré aux framboises et  au chocolat blanc. Il y a différentes façons de le faire, il a différente appellations... Ici en Moselle, il se nomme l'Edelweiss et je trouve que cela lui correspond tout à fait. Blanc comme neige à l'extérieur, quand on l'ouvre on découvre son magnifique cœur. 

Lisez bien la recette en entier avant de la faire j'ai mis beaucoup de détails mais elle est simple et assez rapide à préparer.



Ingrédients : (pour 6 à 8 personnes)

Pour la génoise (recette marmiton)
- 4 œufs
- 125 g de sucre
- 125 g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique

Pour la garniture
- 50 cl de crème liquide entière
- 30 gr de sucre en poudre
- 180 gr de chocolat blanc de qualité
- 3 feuilles de gélatine soit 6 gr (facultatif mais j'ai préféré faire comme cela pour la bonne tenue de la chantilly)
- 300 à 350 gr de framboises fraîches ou surgelées (non décongelées)
- 150 gr de copeaux de chocolat blanc (ou une tabl…

Clafoutis aux cerises de Pierre Hermé

Bonjour à toutes et à tous ! Me voilà (enfin) de retour et j’espère que vous ne m'avez pas oubliée car ce n'est pas les idées ni les inspirations de recettes qui manque...  C'est  la pleine saison des cerises en ce moment et cela fait très longtemps que je n'ai pas fait ce grand classique qu'est le clafoutis à la cerise, plébiscité par mon mari. J'aurai du appeler ma mamie à la rescousse pour sa recette car elle nous en faisait toutes les semaines en été lorsque j'était petite. En attendant de la lui demander (dans laquelle on garde aussi les noyaux, hé oui!), j'ai pioché dans ma bibliothèque et j'ai trouvé cette recette de Pierre Hermé (j'ai vu sur internet celle de Philippe Conticini qui me tente beaucoup, ce sera pour une autre fois ;) )